Question & Réponse

Ainsi, avoir des poux n’est pas synonyme d’une mauvaise hygiène puisque ces insectes n’ont aucune préférence pour les cheveux sales. 

Multiplier les shampooings ne risque pas de faire fuir ces petits insectes opiniâtres, car les poux sont capables de stopper leur respiration au passage de l’eau. Concrètement, le corps des poux est muni de 14 petits orifices respiratoires bordés de muscles, qui peuvent se contracter pour fermer ces orifices de manière imperméable. 

Des études ont montré que lorsque les poux sont immergés, ils s’immobilisent. S’ils survivent bien dans l’eau, comme s’ils entraient dans une sorte de courte hibernation, le fait qu’ils ne bougent plus empêche la transmission d’une personne à une autre. En conséquence, aller à la piscine ne présente pas de risque particulier d’attraper des poux. 

Les poux ne peuvent ni sauter ni voler. Aussi, il faut un contact étroit entre deux personnes pour qu’une contamination soit possible. Un autre risque est dû à une transmission indirecte, par des objets du quotidien en contact avec les cheveux, tels les brosses, les bonnets, les écharpes. 

Le pou n’est pas dangereux pour notre santé car il ne transmet ni virus ni bactérie. En revanche, avoir des poux conduit à des sensations d’inconfort et à des irritations, car les poux s’installent sur nos têtes pour se nourrir de sang. Les poux sont assez voraces puisqu’ils boivent notre sang jusqu’à 5 fois par jour, pendant environ quarante minutes à chaque repas. Ce sont ces sortes de piqûres qui provoquent les démangeaisons, avec la salive qu’ils injectent, contenant des anti-coagulants et vasodilatateurs. Si les complications sont rares, les grattages trop intenses ou trop répétés peuvent finir par endommager le cuir chevelu, et provoquer l’apparition d’eczéma, d’impétigo ou encore le gonflement des ganglions de la zone du cou.

Les irritations n’apparaissent pas tout de suite après une première infestation car elles résultent de multiples piqûres. Aussi, les poux peuvent passer totalement inaperçus pendant plusieurs jours voire semaines, avant qu’on ait envie de se gratter. Et chaque personne peut être différemment sensible aux piqûres. La plupart du temps, les réactions du cuir chevelu à la salive anti-coagulante sont faibles et ne mènent pas à des lésions sérieuses. Les démangeaisons sur les tempes, derrières les oreilles et à l’arrière de la tête sont le principal signe de l’infection. Comme la sensibilisation du cuir chevelu est variable d’un individu à l’autre, la pédiculose peut être asymptomatique. Elle peut passer ainsi inaperçue dans la moitié des cas ! 

L’infestation par les poux peut toucher toutes les classes sociales, à travers le monde entier, mais la prévalence est très différente selon les régions, pays ou périodes prises en considération. Il est probable que ces disparités viennent en partie du fait que le degré d’infestation est difficile à mesurer car le diagnostic n’est pas toujours bien pratiqué, et que la propagation des poux est très rapide. En France, la pédiculose touche essentiellement les enfants en âge d’aller à l’école, avec un risque accru entre 7 et 9 ans. Les filles sont généralement plus concernées que les garçons. Deux hypothèses peuvent expliquer ce phénomène : des cheveux plus longs et des contacts plus étroits.

La période la plus propice aux infestations par les poux se situe entre les mois de juillet et octobre, probablement à cause des déplacements et des regroupements liés aux vacances. Centres aérés, camping et autres colonies de vacances semblent ainsi favorables à la dissémination des poux.

Le pou est un petit insecte de 2 à 3 millimètres, dont la couleur varie du gris pâle au brun-rouge. Le pou femelle est de plus grande taille que le mâle. Les poux se déplacent très rapidement en rampant et s’attachent aux cheveux à l’aide de leurs pattes griffues. Le corps des poux est constitué d’un squelette externe, appelé cuticule. Les poux ne volent pas et ne sautent pas. 

Le pou mâle peut féconder plus de 15 femelles sans repos. Une fois fécondée, une femelle pond entre 3 et 10 oeufs par jour. Une femelle vit 6 à 8 semaines, ce qui lui laisse la possibilité de pondre jusqu’à 300 oeufs ! 

Les oeufs de poux, appelés lentes, sont légèrement bombés et de couleur gris-blanchâtre. Ils mesurent environ 1 millimètre de long sur 0,3 millimètre de large. Ils ressemblent à des grains de riz. Les femelles pondent à la racine du cheveu, à environ 0,5 centimètre du cuir chevelu car les oeufs ont besoin de chaleur pour se développer. En conséquence, toutes les lentes qui se trouvent à plus d’1 centimètre du cuir chevelu sont des coquilles vides, desquelles le jeune pou est déjà sorti ! Ainsi, détecter la présence de lentes éloignées du cuir chevelu signifie qu’il y a eu une infestation mais cela ne veut pas dire qu’elle est encore active. Les coquilles restent accrochées aux cheveux pendant plusieurs semaines. De plus, les lentes vides n’ont pas le même aspect que les lentes pleines. Elles sont plus plates et très blanches. Les oeufs sont principalement pondus à l’arrière de la tête et derrière les oreilles car la température et l’humidité de ces zones sont optimales pour le développement des embryons de poux.

Les lentes, qu’elles soient vides ou pleines, sont solidement attachées aux cheveux grâce à une substance sécrétée par la femelle et appelée spumaline. La vulnérabilité de la lente réside dans l’opercule qui permet au jeune pou de sortir. C’est également par cet opercule que l’embryon peut recevoir de l’air. C’est enfin à cette petite surface poreuse que cherchent à s’attaquer les traitements anti-poux pour agir sur les oeufs. 

Les oeufs éclosent entre 6 et 10 jours après la ponte, selon la température et l’humidité. Les larves ressemblent aux poux adultes mais sont plus petites. Elles subissent 3 mues, qui durent environ cinq jour chacune. Les poux sont donc au stade adulte après un cycle de transformations d’une vingtaine de jours, auquel il faut ajouter deux jours, pour atteindre la capacité à se reproduire. 

Comme tous les parasites spécifiques, les poux ne survivent pas sans leur hôte. Ainsi, les poux et leur oeufs ne résistent pas plus d’une trentaine d’heures en dehors du cuir chevelu. Dans tous les cas, les lentes ne peuvent éclore à une température inférieure à celle du cuir chevelu.

Si la pédiculose est une maladie bénigne, les poux peuvent nous gâcher la vie. Une fois les poux entrés dans notre foyer, il devient compliqué de s’en débarrasser si tous les membres de la famille ne sont pas traités le même jour. Pour éviter tout désagrément provoqué par les poux, l’idéal est d’examiner fréquemment le cuir chevelu des enfants, avec un peigne à dents très fines, spécifique pour repérer les poux, et de traiter le plus rapidement possible. Par ailleurs, il faut veiller à désinfecter, laver ou isoler tout l’environnement pour ne pas être ré-infesté indirectement (literie, vêtements portés avant et le jour du traitement, serviettes, canapés, fauteuils, doudous, accessoires pour les cheveux etc.)